Directives cliniques de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

La SOGC a émis une série de recommandations en ce qui concerne la mise en oeuvre et la documentation de la surveillance foetale au cours des périodes antepartum et intrapartum dans le but de réduire l'incidence de l'asphyxie des nouveau-nés. Ces directives cliniques s'adressent à tous les professionnels de la santé qui offrent des soins antepartum et intrapartum au Canada.

La première recommandation de la directive clinique N° 197a – Surveillance du bien-être foetal : Directive consensus d'antepartum (2018) – concerne le décompte des mouvements foetaux :

  1. Les mouvements foetaux devraient faire l'objet d'un décompte quotidien (débutant entre la 26e et la 32e semaine de gestation) dans tous les cas de grossesse présentant des facteurs de risque en ce qui concerne des issues périnatales indésirables.
  2. Les femmes enceintes en santé ne présentant pas de facteurs de risque en ce qui concerne des issues périnatales indésirables devraient être avisées de l'importance des mouvements foetaux au cours du troisième trimestre; de plus, elles devraient être priées de procéder à un décompte des mouvements foetaux lorsqu'elles perçoivent une baisse du nombre de mouvements.
  3. Les femmes qui ne perçoivent pas six mouvements dans un intervalle de deux heures nécessitent la tenue d'autres tests antepartum et devraient communiquer avec leurs fournisseurs de soins ou l'hôpital dès que possible.
  4. Les femmes qui signalent une diminution du nombre de mouvements foetaux (<6 mouvements distincts dans un délai de deux heures) devraient faire l'objet d'une évaluation exhaustive de l'état maternel et foetal, y compris un examen de réactivité foetale et/ou un profil biophysique. Avant d'envisager la tenue d'une intervention visant le bien-être foetal, une évaluation anatomique par échographie devrait être effectuée afin d'écarter la présence possible d'une malformation foetale, si cela n'a pas déjà été fait.

La prise en charge des femmes qui présentent une baisse du nombre de mouvements foetaux est importante. Bon nombre des femmes qui présentent une baisse du nombre de mouvements foetaux et un foetus vivant (30%) sont rassurées à tort pour ensuite connaître une mortinaissance. Les données laissent également entendre que, en présence d’une baisse du nombre de mouvements foetaux, le seul recours au monitorage électronique de la fréquence cardiaque foetale n’est pas suffisant pour assurer le bien-être foetal.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter :

logo

BébéBouge.ca a comme mission d’informer les parents et les professionnels de la santé de l’importance des mouvements du bébé pendant le 3e trimestre de grossesse dans l’espoir de diminuer le nombre de mortinaissances au Canada.

Clause de non-responsabilité : L’information contenue sur ce site ne remplace pas l’avis de votre médecin ou professionnel de la santé. BébéBouge.ca fournit cette information à titre gracieux et n’est pas tenu responsable des décisions que vous prenez sur la base de cette information.